Le Secrétariat de l’éducation et des langues autochtones

En 2014, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) a créé le Secrétariat de l’éducation et des langues autochtones au sein du ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation (MÉCF). Son mandat fondamental est d’améliorer la protection, la revitalisation, et le renforcement des neuf langues autochtones officielles des TNO.

Parmi les principales responsabilités du Secrétariat de l’éducation et des langues autochtones, mentionnons :

  1. Surveiller l’application du « Cadre sur les langues autochtones des TNO (2017) et du plan d’action (2018 à 2022) », un plan quadriennal qui présente la marche à suivre pour revitaliser les langues autochtones et fournir des services dans ces langues aux TNO.
  2. Administrer « l’Accord pluriannuel de coopération Canada-TNO relatif aux langues autochtones ». L’accord prévoit le transfert de fonds directement aux gouvernements autochtones régionaux afin que ceux-ci dirigent et gèrent leurs propres plans linguistiques régionaux, tout en offrant des activités de formation et de développement professionnel, de la radio communautaire et d’autres initiatives axées sur les langues.
  3. Mettre en œuvre la politique sur l’enseignement des langues et cultures autochtones qui garantit que les organismes scolaires accueillent tous les élèves dans des environnements d’apprentissage qui centralisent, respectent et promeuvent les visions du monde, cultures et langues autochtones de la collectivité où se trouve l’école, et qui prévoit 5 secteurs de financement : coordonnateurs régionaux des langues et de l’éducation autochtones, éducation autochtone (fonctionnement et entretien), moniteurs de langues autochtones, CEA (développement de ressources pour le programme « Nos langues ») et le soutien communautaire.
  4. Donner des ateliers sur le Guide sur l’éducation et les langues autochtones. Il s’agit d’un manuel de l’enseignant convivial, qui met en œuvre la politique du Secrétariat pour l’éducation axée sur la culture et l’approche d’apprentissage globale des langues; et enseigner le programme « Nos langues », qui transmet aux éducateurs de langues autochtones des TNO les objectifs du programme, les stratégies d’enseignement et les outils d’évaluation nécessaires pour enseigner les principales langues autochtones des TNO en milieu scolaire. Le programme d’enseignement vise l’acquisition de cinq niveaux d’apprentissage des langues chez l’élève : débutant I, débutant II, intermédiaire, avancé et expert.
  5. Fournir le soutien administratif nécessaire aux deux conseils régis par la loi consacrés à la promotion, à la valorisation, au maintien et à la revitalisation des langues officielles des TNO : le « Conseil des langues officielles et le Conseil de revitalisation des langues autochtones ».
  6. Établir le « Rapport annuel sur les langues officielles ».
  7. Souligner le « Mois des langues autochtones » et d’autres activités promotionnelles du MÉCF qui mettent les langues officielles de l’avant dans les médias, à la maison, dans les écoles et au sein des collectivités.
  8. Organiser et animer le « Symposium sur l’éducation et les langues autochtones », un rassemblement d’Autochtones qui a lieu tous les quatre ans pour célébrer les langues et l’éducation autochtones aux TNO (le dernier symposium a eu lieu en 2019 et le prochain est prévu pour 2023).

Documents pertinents :