Information sur les écoles de la prématernelle à la 12e année

Aux Territoires du Nord-Ouest (TNO), l’état d’urgence sanitaire publique et tous les arrêtés de santé publique prennent fin le 31 mars 2022 à 23 h 59.

Après le 1er avril 2022, ce seront les écoles et les organismes scolaires qui prendront leurs propres décisions opérationnelles et mesures d’atténuation des risques en tenant compte du contexte de la pandémie dans leur collectivité.

Les protocoles liés au port du masque et les processus décisionnels liés aux mesures de précautions et aux activités appropriées pour protéger le personnel et les élèves de la COVID-19 changeront dans les écoles et les organismes scolaires. Vous trouverez des détails sur ces changements importants dans les sections suivantes.

Port du masque

Le port du masque en classe ne sera plus obligatoire pour le personnel (enseignants et aides-enseignants) et les élèves. Il est recommandé que tout visiteur provenant de l’extérieur de l’école porte un masque lors de sa visite.

Il est tout à fait acceptable que les personnes qui souhaitent continuer à porter le masque continuent à le porter — c’est un choix personnel.

Pour le moment, le port du masque demeure obligatoire à l’extérieur des salles de classe, dans les espaces communs et dans les autobus.

Bien que les masques en tissu soient acceptables, on encourage le personnel et les élèves à porter des masques jetables à 3 plis, dans la mesure possible.

Dans les cas où un enfant ne serait pas capable de tolérer le port du masque pendant de longues périodes, on encourage les parents à communiquer avec l’école de leur enfant pour discuter des options possibles en fonction des besoins précis de celui-ci.

L’Agence de la santé publique du Canada fournit des conseils sur le port du masque dans les milieux communautaires que vous pourriez vouloir examiner : Utilisation du masque contre la COVID-19 : Conseils aux collectivités (canada.ca, lien externe).

Back to top

Modèle des « feux de circulation »

Après le 1er avril 2022, ce seront les écoles et les organismes scolaires qui prendront leurs propres décisions opérationnelles et mesures d’atténuation des risques en tenant compte du contexte de la pandémie dans leur collectivité. Ils baseront leurs décisions sur un modèle de « feux de circulation » avec code de couleurs, qui sera publié sur le tableau de bord sur la COVID-19 toutes les semaines.

Les écoles et les organismes scolaires utiliseront ces informations pour prendre des décisions sur les mesures d’atténuation des risques afin de protéger le mieux possible le personnel et les élèves. Cela signifie que les précautions et les activités peuvent varier d’une école à l’autre dans différentes collectivités, en fonction de la couleur de la collectivité.

Lorsqu’il y une transmission communautaire en cours dans une collectivité, cette dernière est classée dans la catégorie « rouge » et ce qui suit ne sera pas recommandé :

  • Activités parascolaires
  • Visiteurs dans les écoles et les classes
  • Tenue d’événements
  • Services internes, activités de perfectionnement et réunions du personnel

Ce qui suit est recommandé si la collectivité est classée dans la catégorie « rouge » :

  • Éloignement physique dans les écoles et les classes
  • Bulles-classes et groupes d’élèves

De plus, les tournois ou événements sportifs impliquant plusieurs collectivités ne sont pas recommandés si toute collectivité participante affiche un niveau de risque « rouge ».

Back to top

Disponibilité du vaccin

À l’heure actuelle, tous les enfants âgés de 5 ans et plus sont admissibles au vaccin, et les deuxièmes doses sont maintenant offertes à ceux qui ont reçu leur première dose il y a de sept à huit semaines. Le vaccin reste la protection la plus sûre contre la COVID-19 ou les formes graves de la maladie, en cas d’infection.

Back to top

Prévention et contrôle des infections

Dans les écoles, on continuera à :

  • enseigner, superviser et faire respecter de saines pratiques respiratoires et le lavage des mains.
  • veiller à ce que le personnel et les élèves se lavent régulièrement les mains et aient accès à un désinfectant pour les mains.
  • améliorer le service de conciergerie et faire le nettoyage régulier au moins deux fois par jour.
  • assurer le déroulement sécuritaire du dîner ou des programmes de distribution de nourriture et d’eau.
  • maintenir des locaux et des protocoles pour isoler les élèves qui présenteraient des symptômes.

Il n’est pas recommandé de servir de la nourriture libre-service; on devrait privilégier le service dans des boîtes individuelles plutôt que de servir la nourriture sur des plateaux de service communs ou partagés. Voici, entre autres, quelques lignes directrices générales en lien avec la nourriture :

  • Les personnes malades ne devraient pas participer à la préparation ou au service de la nourriture.
  • Il faut assurer le nettoyage adéquat des contenants de nourriture partagés provenant des aires de repas, et ce, après chaque usage.
  • On encourage les gens à manger en plein air.
  • Il faut prioriser les aliments jetables et emballés individuellement et les distribuer directement à chaque personne.

Back to top

Dépistage des symptômes

Les élèves et le personnel devraient continuer à utiliser l’Outil de dépistage quotidien des symptômes pour les élèves, le personnel scolaire et les travailleurs de la petite enfance.

Si les élèves ou le personnel sont malades, ils doivent rester à la maison.

Chaque école dispose d’une salle où tout élève peut s’isoler en toute sécurité s’il commence à présenter des symptômes de la COVID-19 pendant qu’il est à l’école. L’élève sera accompagné par un membre du personnel, et sa sûreté sera assurée pendant cette période. Les parents ou tuteurs d’un élève présentant des symptômes seront immédiatement informés de la situation et invités à venir le chercher à l’école dès que possible pour qu’il soit examiné par un médecin.

Back to top

Attestations de la Santé publique

La Santé publique ne fournit pas de cartes d’évaluation de la COVID-19 ou d’attestations concernant l’isolement ou la maladie pour le retour à l’école ou l’exemption à un examen. Si vous n’êtes pas en mesure de passer un examen en raison des exigences d’isolement, veuillez communiquer avec un représentant de votre école.

Tests de rendement de l’Alberta et examens menant à l’obtention du diplôme

Les tests de rendement de l’Alberta et les examens menant à l’obtention du diplôme seront adaptés au contexte de la pandémie pour l’année scolaire 2021-2022. Les examens menant à l’obtention du diplôme d’avril et de juin 2022 auront lieu comme prévu.

Back to top

Apprentissage à distance et enseignement à domicile

Si un élève ne peut pas fréquenter l’école en toute sécurité pour des raisons de santé, en raison d’exigences d’isolement temporaires ou relativement à toute autre directive de la Santé publique ou d’une autorité de la santé publique, des soutiens à l’apprentissage seront fournis par l’école.

Les éducateurs n’ont pas les ressources nécessaires pour fournir à la fois un apprentissage à distance et en personne. Leur temps en salle de classe exige toute leur attention et supervision. Si les parents d’un élève en santé décident de le garder à la maison, ils devront prendre la responsabilité de leur apprentissage.

De plus, si des parents ne comptent pas renvoyer leurs enfants à l’école, ils seront responsables de l’enseignement à domicile conformément à la directive sur l’enseignement à domicile, ce qui représente un engagement à long terme.

Renseignements supplémentaires à l’intention des parents ou des tuteurs intéressés par l’enseignement à domicile

Les parents ou les tuteurs des TNO ont le droit d’offrir l’enseignement à domicile à leur enfant. Les parents ou tuteurs qui souhaitent inscrire leur enfant au programme d’enseignement à domicile doivent demander une rencontre officielle avec les responsables de l’école et présenter un plan d’apprentissage pour chaque enfant au moment de l’inscription. Une fois le plan d’apprentissage approuvé et l’enfant inscrit, les parents ou les tuteurs acceptent la responsabilité d’enseigner à leur enfant. Plus précisément, une fois le plan d’apprentissage approuvé, on s’attend à ce que le programme soit mené à terme au cours du semestre ou de l’année scolaire, selon le cas. Les parents ou les tuteurs qui offrent l’enseignement à domicile n’auront pas accès au soutien d’un enseignant de l’école.

Nous vous invitons à communiquer avec votre organisme scolaire local pour en savoir plus sur son processus établi pour l’enseignement à domicile et pour savoir comment vous inscrire. Les parents ou les tuteurs pourraient avoir droit au remboursement des dépenses admissibles selon la politique de l’organisme scolaire de leur région.

Back to top

Soutien en matière de counseling et de mieux-être

Élèves souffrant de problèmes de santé sous-jacents

Il se peut que certains élèves ne puissent fréquenter l’école en toute sécurité pour des raisons de santé. Ces élèves disposeront de l’aide nécessaire pour étudier à partir de chez eux, des cours à distance étant proposés. Chaque situation devrait être évaluée par un professionnel de la santé, au cas par cas, pour qu’on détermine si l’élève ne s’expose pas à des risques en fréquentant l’école.

Si les parents ou les tuteurs sont préoccupés à cet égard, ils sont invités à :

  • consulter le professionnel de la santé de leur enfant pour déterminer si le retour à l’école ne présente pas de danger d’un point de vue médical;
  • communiquer, le cas échéant, avec l’école de leur enfant pour discuter des possibilités offertes et du soutien disponible.

Services de counseling

POUR LES ÉLÈVES

De nombreux élèves peuvent éprouver de l’anxiété au cours de la pandémie de COVID-19. Les parents et les tuteurs peuvent appuyer la santé mentale de leurs enfants en prenant le temps d’écouter et de valider leurs préoccupations et leurs sentiments, et en discutant avec eux de comment ils se sentent, surtout à propos des changements causés par la pandémie.

Les services de counseling en mieux-être mental resteront accessibles aux élèves soit en personne, soit au moyen de la technologie de soins virtuels ou par téléphone. Tous les élèves y ont droit. Des ateliers virtuels et des ressources à l’intention du personnel d’éducation sont offerts, et les coordonnées de ressources en counseling sont affichées dans les écoles ténoises.

  • Des conseillers en soins à l’enfance et à la jeunesse sont disponibles par l’entremise des écoles.
  • BreathingRoom est un nouveau programme virtuel de santé mentale pour les jeunes de 13 à 24 ans. Il aide les adolescents et les jeunes adultes à apprendre de nouvelles façons de gérer le stress, la dépression et l’anxiété, tout en renforçant leurs mécanismes d’adaptation. Les jeunes Ténois peuvent accéder à ce programme au https://app.breathingroom.me/register?code=XXQTGPUE (lien externe).
  • La Ligne d’aide des TNO est disponible en tout temps. C’est gratuit, confidentiel et anonyme. Composez le 1-800-661-0844.
  • Jeunesse, J’écoute : les jeunes qui ont besoin de parler à quelqu’un peuvent appeler Jeunesse, J’écoute au 1-800-668-6868 ou consulter le www.jeunessejecoute.ca.
  • Le Programme de counseling communautaire des TNO est gratuit pour tous les Ténois, partout aux TNO. Il aide les gens à faire face à divers problèmes, dont la violence familiale, les problèmes de santé mentale et les dépendances.
POUR LE PERSONNEL

Le Programme d’aide aux employés et à leur famille (PAEF) est un service de counseling et d’orientation confidentiel et volontaire offert aux employés du GTNO et à leurs personnes à charge. Le programme est conçu pour venir en aide lors de problèmes personnels ou liés au travail avant qu’ils ne deviennent plus graves.

D’autres formes de soutien sont offertes par l’entremise de Starling Minds, une plateforme numérique de thérapie cognitivo-comportementale accessible pour l’ensemble du personnel scolaire. Elle offre le soutien complet en santé mentale et vise à améliorer la forme mentale, à mettre en place des processus pour regagner la santé et à prévenir et à réduire les facteurs de stress. Le personnel peut communiquer avec l’Association des enseignants et enseignantes des TNO pour obtenir de plus amples renseignements, ainsi que le nom d’utilisateur de leur compte.

Lifespeak est une plateforme numérique consacrée au bien-être global, accessible à tous les employés du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) et à leurs familles. Elle offre l’accès confidentiel à des informations et à des vidéos d’experts sur un large éventail de sujets. Le personnel du GTNO peut en apprendre davantage dans la section COVID-19 du site Web pour employés My HR