Secrétariat des langues autochtones

Le Secrétariat

Le GTNO a mis sur pied un Secrétariat des langues autochtones (SLA) au sein du MÉCF pour favoriser la revitalisation et la protection des langues autochtones aux TNO. Le SLA offre du soutien aux communautés linguistiques régionales, aux centres d’enseignement et d’apprentissage, aux programmes de foyer de revitalisation linguistique et aux programmes d’enseignement axés sur les langues et les cultures autochtones. À l’échelle ministérielle, le SLA encadre la promotion et la revitalisation des neuf langues officielles autochtones, et il collabore étroitement avec tous les ministères du GTNO à cet égard.

Le SLA offre du soutien aux gouvernements autochtones régionaux à élaborer et à mettre en œuvre leurs plans régionaux quinquennaux sur les langues autochtones. À l’heure actuelle, sept coordonnateurs linguistiques régionaux ont été embauchés par leur gouvernement autochtone régional respectif pour aider à coordonner et à mettre en œuvre ces plans; un seul coordonnateur s’occupe des langues inuinnaqtun et inuvialuktun, tandis qu’aucun ne représente actuellement l’inuktitut aux TNO.

Les principales responsabilités du SLA sont les suivantes :

  • jouer un rôle de surveillance à l’égard de l’application de la Loi sur les langues officielles et de ses règlements, et assumer la responsabilité des langues autochtones;
  • gérer, négocier et administrer l’Accord de coopération Canada-TNO relatif aux langues autochtones ainsi que les investissements du GTNO à l’égard des langues autochtones;
  • soutenir la mise en œuvre des plans régionaux quinquennaux sur les langues autochtones en travaillant de près avec les coordonnateurs linguistiques régionaux;
  • mener des activités de planification et de production de rapports relativement à la surveillance, à l’évaluation et à la responsabilisation des plans régionaux sur les langues autochtones;
  • promouvoir l’enrichissement de la terminologie des langues autochtones et la normalisation de ces langues en collaboration avec les communautés de langues autochtones;
  • appuyer la prestation de programmes en langues autochtones auprès des jeunes enfants, des élèves de la maternelle à la 12e année ainsi que des étudiants postsecondaires;
  • coordonner les services de traduction et d’interprétation en langues autochtones; 
  • renforcer les capacités communautaires relativement à la prestation de services gouvernementaux dans les langues autochtones;
  • faciliter les relations entre les gouvernements autochtones, les communautés de langues autochtones, les organismes scolaires, les centres d’enseignement et d’apprentissage ainsi que les écoles ténoises.